Amour de la langue

Publié le par Alliolie

Une question me taraude, de ces questions qui pourraient éventuellement dénouer des affaires scandaleuses, une en l'occurence, celle du coup de tête sur un coup de tête de Zidane.

SI le récepteur dudit coup de tête a bel et bien insulté en des mots très durs notre joueur fétiche, "héro-parce-que-pas-un-dieu-mais-juste-un-humain", en quelle langue furent-ils prononcés ?

Zidane parle-t-il italien ? L'autre parle-t-il français ? Etait-ce en anglais ? En globish ?

En admettant que Zidane maitrise l'italien parce qu'il a joué en Italie, je me demande si une personne aussi fortunée a besoin d'en connaitre toutes les subtilités (je suppose qu'il ne va pas chercher lui-même son pack de lait ou sa pizza, ne serait-ce même que par manque de temps), subtilités au nombre desquelles pourraient être intégrés des termes tels que "soeur" ou "mère", ou des expressions grossières tels que "NTM", etc.

Or, remarquons que dans son explication aux informations, il n'a pas répété exactement ce qu'il avait entendu, mais a seulement signalé que c'était horrible, terrible, etc.

Autrement dit, serais-je la seule à douter qu'il ait simplement COMPRIS les mots prononcés ?

Re autrement dit, rejouons la scène :

Récepteur de coup de tête (en italien, donc très vite) : "Eh, Zid, plus que trois minutes hein, ça va être chaud pour vous hein ?"

Emetteur du coup de tête (en français) : ""Laisse moi, j'ai pas trop le temps de discuter là maintenant tout de suite"

Récepteur (tentative en globish) :"Eh, Zid, t'as vu hein, t'as vu hein, ça se trouve ça va finir en pénalty, ce serait con hein, imagine un peu ?"

(Zidane se sauve, pour rejoindre la baballe qui lui permet de mettre un peu de beurre dans ses spaguettis lorsqu'il court pas trop loin)

Récepteur (en italien, donc très vite):"Mais euh, t'en vas pas, c'est bon, le jeu n'a pas repris, dis pourquoi tu répond pas hein, pourquoi tu répond pas ? Et tes cheveux, tu les rases ou c'est naturel ? Non parce que j'aimerai bien les raser, mais j'ai peur que ça fasse pas net, que ça brille pas tu vois ?"

(Zidane, excédé du boulet qui les lui casse en chinois, se retourne et lui assène un violent coup de tête salavteur)

Et là scandale. Sur un malentendu, ou plutôt sur un "entendu-mais-incompris".

D'où ma proposition pour éviter que d'autres scandales de ce type ne survienne à l'avenir : imposer l'apprentissage approfondi d'au moins quatre langues à tout footballeur jouant à l'international, et surtout le portugais (Brésil oblige), l'italien, l'anglais et ...

celle que les plus grands joueurs paraissent maitriser, même s'il ne semblent pas avoir compris que lorsque l'on dit "pas de main sur un terrain de foot", cela ne dispense pas de l'utilisation de ce dernier mode de communication non violent et tout aussi efficace : la langue des signes.

Publié dans De nos jours

Commenter cet article