La différence est un idéal

Publié le par Alliolie

Fidèle à mon esprit de contradiction, voici le pendant de l'article précédent (merci ma puce pour le "je t'aime E.T.", je retiens) :

Eloge de la différence pour contrer l'indifférence !!

Parce qu'être normal, c'est bien, être normal ET différent, c'est mieux.

Certes, nous avons tous entendus, ré entendus et ré ré ré entendus nos chers parents, amis, collègues et autres nous asséner de jolies torpilles du genre : "tu es belle/beau... à ta manière" ; "oui, je t'aime, mais pas comme X : toi, c'est différent" ; ou la meilleure, celle-là je l'adore "mais tout le monde est différeeeeennnnnnt".

Démarquation par les marques, stylisation exacerbée, humour et branchitude pour contrer le mal-être (parce que paraitre mal quand on est mal, c'est tellement has been), il faut plaire, être aimé, être de gauche, ne jamais péter/rôter, tout tout tout pourvu que l'on soit  "différent"...

Mais pas trop. Le trop différent n'est pas normal. S'il est trop "trop différent", c'est bien, c'est cool, c'est in, il a poussé la rébellion sociale jusqu'à son apogée ; s'il est trop différent tout court, indifférence garantie, il est devenu anormal (dommage).

Et le but d'une vie dans tout cela ? Préserver sa différence ? Renier sa différence ? Est-ce vraiment le problème fondamental ?

Le véritable débat n'est-il avant tout d'être bien avec soi-même ?

Passés les poncifs du style  "tout le monde est différent", le grand problème semble plutôt non pas d'accomoder sa différence à celle des autres, mais de concilier sa différence et son idéal de soi.

En version décryptée, pouvoir enfin dire "je suis différent, mais cela ne ME dérange pas, voire me plait ", plutôt que de souhaiter à tout prix de pouvoir un jour dire "je suis différent, mais cela ne LES dérange pas, voire leur plait".

Nuance.

 

Publié dans De nos jours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

francois 16/10/2006 19:56

Tu te prend trop la tête ! =]Tant qu'on se sent bien avec soi, qu'on soit différent, normal, les deux à la fois, complètement barré, ou affreseument plat, franchement, qu'est ce qu'on s'en fout !bisous ! mais stop réfléchir un peu ! laisses courrir !