2006, année utile

Publié le par Alliolie

L’année 2006 se termine, et la tradition fleurit dans les magazines de récapituler tout ce qui a pu s’y dérouler avant de passer à l’année suivante. Je vous y renvoie si vous êtes adeptes des grandes avancées sociales, économiques, culturelles et politiques sensées être survenues dans ce laps de temps.

 

Moi j’aime les bilans, et moi j’aime les « moi je » pour la simple raison qu’ils sont plus fréquents que les « toi, tu… » ; on fait trop d’éloges à la rareté, et on ignore trop ce qui est accessible.

 

Villepin souhaitait une « année utile ». Pour moi, ce fut probablement une année décisive et définitivement mémorable. En 2006 (soit en une seule année !) :

 

- j’ai effectué ma première année en tant que détentrice du permis de conduire ;

 

- j’ai eu 20 ans ;

 

- j’ai emménagé dans mon premier studio ;

 

- j’ai eu mon premier « vrai » diplôme universitaire (le baccalauréat ne compte pas) ;

 

- j’ai failli perdre un frère d’une maladie foudroyante et la plupart du temps fatale en 48 heures ;

 

- j’ai assisté à la fantastique guérison de mon frère ;

 

- j’ai commencé à assister à ma propre guérison ;

 

- j’ai failli perdre le procès de ma vie, face à l’un des avocats les plus reconnus de France ;

 

- j’ai gagné le procès de ma vie, face à l’un des avocats les plus reconnus de France ;

 

- j’ai redécouvert les joies de la grasse matinée ;

 

- j’ai encore beaucoup appris et ai encore pris conscience que j’avais encore beaucoup à apprendre…

 

 

Et surtout, tous ces « moi, je », je ne les ai pas vécu seule, ce qui est, je pense, le plus important.

 

 

Bonne fin d’année à tous, merci aux « je » qui pourraient joindre leurs « je » aux miens.

 

 

Une seule question reste irrésolue : après une année comme celle-ci,  je me demande vraiment ce qui nous attend pour 2007 (Nicolas Hulot président ? une tempête de neige en août ?...)…

 

Publié dans Moi je...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

andrem 08/01/2007 09:53

Moi je.Vous souhaite une bonne année 2007 , tous imprévus compris.Suis de retour du silence vers le bruit.Vous dois une réponse qui tarde.Me souviens des évènements 2006 que vous nous avez contés et qui furent lourds de menace et tremplins de délivrance, de renaissance. Enfin, ce que en ai compris.A bientôt. Laissez moi atterrir dans le monde, un peu, avant de vous écrire.

Papa 02/01/2007 18:04

Moi je... constate qu'on est toujours là et bien vivants.
Et c'est ça le plus important.
Bisous. Papa.