Nouvelle impulsion

Publié le par DANIEL

Plusieurs questions se sont posées suite à la débacle du 29 mai.

Les réponses ne se sont pas imposées tout de suite ( 48 heures !!! lol ), mais sont venues.

Et c'est le drame : notre nouveau premier ministre est monsieur Dominique de Villepin.

Bien. Je n'ai rien contre les énarques-science-politistes-auteurs-ministres, mais lui...

N'importe qui d'autre aurait pu être un symbole fort ( et c'est déjà pas mal, pour "les foules" ) d'une réelle volonté de changement : MAM, ou Douste, ça passait. Sarkozy, ce n'était pas concevable. Mais lui.

Et je ris beaucoup :

comment donner une nouvelle impulsion au gouvernement ? en nommant premier ministre un homme qui s'y trouve depuis des années et qui s'y trouvait encore ce fameux 29 mai 2005, un fidèle des fidèles du chef d'Etat qui vient de se prendre une crise de popularité monstrueuse dans la figure.

comment être plus à l'écoute des citoyens ? en nommant premier ministre un homme qui ne les connait qu'à travers ses ouvrages de philosophie politique.

comment assurer une action cohérente et efficace du gouvernement, afin de mener des réformes absolument nécessaires, et même vitales, à notre pays ? en déclenchant une guerre ouverte entre ses membres, Sarkozy étant pressenti pour le ministère de l'Intérieur.

En résumé, comment jouer les singes savants deux ans avant les présidentielles ? en s'obstinant à appliquer toujours les mêmes recettes, même lorsque l'on constate qu'elles ne fonctionnent pas.

Le non signifiait pour beaucoup un ras-le-bol de la classe politique telle qu'elle se trouve actuellement. La réponse ? On prend les mêmes et on les déplace d'un poste à l'autre. Après avoir mené sa gueguerre contre le libéralisme pendant la campagne du TCE, Chirac démontre qu'il y est finalement favorable, en faisant jouer la concurrence au sein même de son gouvernement.

On croit rêver.

C'est juste mon avis.

PS : allez, je lui laisse une chance. Qui sait, peut-être va-t-il réussir à nous surprendre : il l'a déjà fait en soufflant l'idée "brillante" à Chirac, en 1997, de dissoudre l'Assemblée Nationale...

Publié dans De nos jours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

aurel 02/06/2005 19:26

Culte de la personnalité ! au moins !!!!
Pas d'accord.
Oui, Srako est un "animal politique". Oui, il est excellent en com'. Mais c'est justement parce qu'il est excellent en com' que je pense qu'il peut faire bouger les choses... car qui veut faire passer ses réformes a juste à les faire accepter par "l'opinion" : t'as pas la cote, faut laisser tomber, même une idée brillante sera rejetée. Mais si tu les as avec toi, ou même s'ils sont contre toi mais que tu parviens à leur vendre le truc, bingo.
Rien de plus

Nicolas 31/05/2005 18:35

Saint Sarko priez pour nous pauvre pêcheur...

Vous me faites peur à tant glorifier cet homme. A croire que son premier acte politique fut au ministère de l'intérieur. Tant que j'y suis avec ce ministère sous Sarkozy. Les français veulent du sécuritaire, il fait du sécuritaire. A l'intérieur il est là pour ça, c'est exact. Mais je n'aime pas cet élan sécuritaire, j'aspire à pouvoir aller où que ce soit en France sans que personne ne le sache. Je n'aime pas les caméra de surveillance qui prolifère en ville, qui voit tout certes, mais on intervient toujours trop tard. Avec lui à l'intérieur on est sur d'avoir droit à l'INES, prodigieuse idée de nos amis américains. Traité moi d'affreux gauchiste anarchique, tant qu'on y est de communiste, mais quand même. (anecdote lorsqu'il passa aux fiances Sarko refusa d'accorder les crédits que ses réformes impliquaient. interprétez celà comme bon vous semble)

Je suis d'accord, Sarkozy est un animal politique, il sait jouer avec l'opinion, les autres acteurs de la vie politique. Il est doué c'est incontestable, il applique et impose une politique nouvelle en France et force est de constater que les autres ont du mal à se mettre au parfum.

Cet homme fait peur, à la classe politique et à divers observateurs politiques, parce que personne ne sait ce qui se passera si un jour il devient président de la république. Tout ce que l'on sait c'est que cet homme qui a été conspué par bien des cotoyens il n'y a pas longtemps, qu'on considéré comme le Judas de service, acquiert une popularité vraiment impressionante. S'il le voulait il pourrait presque faire un coup d'Etat.

Mais peut-être cet homme fera-t-il resplendir notre douce France, je suis tout disposer à me laisser convaincre.

Mais on frole le culte de la personnalité là...

Fanny 31/05/2005 18:08

En fin de compte, ce n'est pas si mal que ça Villepin premier ministre bien qu'il ne représente pas vraiment cette France qui en a plus qu'assez de la situation politique actuelle.

Je m'explique, Sarko ministre de l'intérieur, cela signifie que les choses vont changer tout comme lors de son premier passage au sein de ce ministère.

Hors, même si le mécontentement subsiste ou bien même se durcit, Sarko ne sera pas trop l’objet de critiques, c'est surtout Villepin qui prendra comme tout bon premier ministre de la Vème.

En gros, Sarko secoue un peu nos habitudes et notre vieille France attachée à ses privilèges et si ça ne marche pas le nouveau fusible officieux de la République assumera.

En vérité il y a juste eu un changement de rôle, De Raffarin fusible de Chirac, nous sommes passés à Villepn fusible de Sarko.

PS: de toute façon, il est bien trop intelligent pour se faire fusiller avant l'heure et enfin il va faire évoluer les choses et jouer un autre rôle que celui d’une Reine d’ Angleterre sauce UMP.

Nicolas 31/05/2005 16:44

And the winner is?????????? Moi, j'ai gagné niarf, c'est "Vile Pain" lol.

La seule raison c'est qu'en faisant ainsi et en mettant Sarko il peut vouloir absolument crasher son gouvernement et réduire à néant les espoirs politiques de ce dernier. Un genre de suicide politique calculé. Puisque lui n'a plus rien à perdre, il risque pas d'être réélu. Cela dit c'est un hypothèse comme ça, un peu extrème et surtout sournoise en diable

Bon un partout, la balle au centre ; t'avais raison pour le taux de participation au réfé.

Il va nous surprendre, j'ai hate, je jubile littéralement, les enfants ont va se marrer. LA com façon Villepin ça risque d'être beau...et surtout vachement proche du peuple.

Je me marre, mais ça m'inquiète cette suite de vote contestataire. Parce que je remarque une chose. Les extrème s'envolent littéralement. Le Pen n'a pas fait de campagne soutenu et pourtant...qu'est-ce qu'il a été question de xénophobie. L'Europe rejetée sur le fond par beaucoup. Ça ne me réjouit pas du tout, et la perspective de 2007 m'effraie sincèrement. On n'a plus honte d'avoir des opinions dignes du FN... Regardez comme Jorg Haider a été content que la France refuse ce texte, il en a dit que la France avait rejeté l'arrivé en masse des étrangers. Ce qu'on a appelé "la peur du plombier polonais". Si là est le chemin de la France, alors triste France. Et j'espère qu'au second tour de 2007 je ne me verrais pas infliger le choix entre Arlette Laguiller et Jean-Marie Le Pen...

Help...